Les activités de logistique et de transport représentent une part importante de l'empreinte environnementale de Ferrero France. Ainsi nous avons imaginé et développé, depuis plusieurs années, des solutions innovantes pour réduire cet impact à tous les niveaux (entrepôts, transport et clients). A travers notre Programme d’Intégration des Challenges Environnementaux et Logistiques (PICE & LOG), nous apportons des réponses concrètes à nos problématiques environnementales. Les contraintes légales et les pressions sur l’environnement sont désormais un facteur d’innovation et un moteur du changement au sein de notre service Supply Chain.

Pour diminuer les impacts environnementaux de nos activités de logistique et de transport, nous déployons ainsi 3 politiques :

1) La gestion des déchets


L’exploitation de nos entrepôts occasionne une production importante de déchets industriels non dangereux (emballages commerciaux, papiers usagés etc.). Pour réguler et réduire ces impacts, nous menons deux actions de fond :

L’étude de nos gisements de déchets et leurs possibilités de valorisation. Chaque gisement de déchets est étudié afin d’identifier ceux pouvant être triés et expédiés vers la filière de valorisation la plus appropriée.

La réduction les déchets à la source. En analysant nos activités et nos flux d’intrants (emballages commerciaux), nous identifions les gaspillages liés principalement aux suremballages et aux rebuts occasionnés.

2) La gestion des énergies

Notre consommation énergétique est clé, tant du point de vue environnemental que financier. Au-delà de l’exigence de qualité optimale de nos produits, il nous faut repenser la performance énergétique de nos entrepôts, qui peuvent être énergivores. En effet, la politique fraîcheur de nos produits exige que ces derniers soient stockés dans des conditions de températures constantes (températures contrôlées).

Notre politique d’efficacité énergétique s’appuie sur deux leviers de performance :

>Le contrôle et l’amélioration de nos installations

Nous cherchons continuellement à renforcer la performance énergétique de nos installations. En 2012, une nouvelle climatisation a été installée dans notre principal entrepôt logistique, situé à Grand-Quevilly. Cette installation a permis de réduire de plus de 30 % notre facture énergétique et de 50% les émissions de CO2 associées, tout en améliorant les conditions de travail de nos collaborateurs (installation silencieuse avec une diminution de 20 dB de l’ambiance sonore, sans « soufflements » d’air froid etc.).

Notre politique énergétique passe aussi par la mise en œuvre d’un éclairage basse consommation (depuis 2011) et le remplacement continu de notre parc de chariots élévateurs par des engins moins énergivores.

>La contribution au déploiement des énergies renouvelables.

Aujourd’hui, 40 % de la fourniture d’électricité de notre entrepôt de Grand-Quevilly est effectuée sous la forme de «certificats d’équilibre». En achetant une part de l’électricité sous ce format, nous payons à un prix plus élevé le MWh (mégawattheure), afin d’encourager les investissements dans les énergies renouvelables. Pour chacun des 882 certificats achetés par Ferrero France entre 2010 et 2011 pour son entrepôt, EDF a reversé 1,7 € à un projet de recherche et développement visant à la production de nouvelles cellules photovoltaïques à bas coûts de production.

En savoir plus : site EDF

Cette politique est accompagnée d’une sensibilisation régulière des équipes aux éco-gestes.

3) Le transport des marchandises

Le transport de nos marchandises pèse pour 20% de notre empreinte carbone (fret amont et aval) et nos émissions polluantes (CO2, particules, sonores,…) sont fortement liées au système de livraison de nos produits jusqu’aux points de vente. C’est pourquoi nous construisons en partenariat avec nos prestataires de transport et nos clients de la grande distribution notre stratégie de réduction carbone.

Ainsi, nous menons, en collaboration avec nos partenaires, des actions majeures pour réduire nos émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) et autres polluants dans l’atmosphère :

• La normalisation EURO V de notre flotte de camions à près de 95 %.
Comparée à la norme précédente EURO IV, une flotte 100 % EURO V émet 30 % de moins d’oxydes d’azote, gaz contribuant au réchauffement climatique.

• L’emploi du mode fluvial pour livrer certains de nos clients de la grande distribution en région parisienne.
L’ouverture de deux lignes fluviales entre Rouen et Gennevilliers pour la livraison de nos marchandises en région parisienne a permis une diminution des émissions de CO2 de 30% sur ce trajet depuis 2011.

• Le développement du mode de livraison par ferroutage depuis 2005

• La réduction des kilomètres parcourus pour livrer nos clients.
Nous privilégions les livraisons directes depuis nos usines et le développement du système des co-livraisons (mix commandes d’un client d’un site à l’autre). Par ailleurs, la relocalisation d’un entrepôt a permis d’optimiser nos trajets (gain de 392 000 km parcourus, réduction des émissions de 437 tonnes équivalent CO2).

• L’augmentation du taux de remplissage des camions.
L’optimisation du taux de remplissage de nos camions (1 palette en plus par camion soit 27 palettes par camion) a permis de faire circuler 103 camions en moins.

L’objectif même de ce programme d’Intégration des Challenges Environnementaux et Logistiques est de chercher perpétuellement à innover et à tester de nouvelles idées. Nous travaillons en coopération avec nos prestataires logistiques (en particulier STEF) et nos clients de la grande distribution pour mettre en place de nouvelles solutions.