Tout en assumant pleinement la nature gourmande de ses produits, la société Ferrero France s’est engagée très tôt pour permettre à ses consommateurs de concilier plaisir et consommation raisonnable. Elle s’attache également à promouvoir une alimentation équilibrée et un mode de vie sain, notamment auprès des populations les plus vulnérables. Cette démarche est légitime et nécessaire pour un industriel agroalimentaire responsable.

En France, l'engagement de Ferrero contre l'obésité se structure autour de 3 axes majeurs :

Une optimisation constante de la qualité et de la composition nutritionnelle de nos produits

La direction R&D de Ferrero travaille en permanence sur l’ensemble des produits pour les faire évoluer. Cette démarche nous a par exemple conduits, dès 2005, à supprimer les matières grasses hydrogénées de l’intégralité de nos produits et par conséquent la présence d’acides gras trans d’origine artificielle.
Ferrero France a conscience de l’importance de la portion dans la consommation alimentaire et s’est engagée très tôt pour permettre à ses consommateurs de concilier plaisir et consommation raisonnable. C’est pourquoi ses produits ont été conçus depuis l’origine avec des tailles de portions parmi les plus petites du marché et emballés individuellement pour limiter la surconsommation. Celles des produits de la gamme Kinder sont par exemple comprises entre 12,5 g et 42g. Et plus de 95% des produits Ferrero sont présentés en portions inférieures à 150 kcals.

L’incitation à une consommation raisonnable et maîtrisée de nos produits au travers de pratiques d’information et de communication responsables

Les informations claires et transparentes que nous donnons via nos emballages, de même que notre manière responsable de communiquer constituent un engagement fort de Ferrero France en matière de lutte contre l’obésité
Une information nutritionnelle claire et transparente

Le Groupe Ferrero a choisi de faire figurer une information nutritionnelle complète sur les emballages de ses produits Kinder et Nutella notamment.

Un tableau nutritionnel fournit ainsi les valeurs pour l’énergie et les principaux nutriments aux 100g et à la portion (protéines, glucides, sucres, lipides, acides gras saturés, fibres alimentaires et sodium). Cet étiquetage précise également les apports nutritionnels de nos produits par rapport aux repères Nutritionnels Journaliers (RNJ).

Ces informations peuvent être approfondies au travers des fiches nutritionnelles que nous mettons en ligne sur notre site et auprès de notre service consommateurs au 0 800 553 553 (appel gratuit depuis un poste fixe).

Chaque année, afin que les professionnels de la santé puissent répondre aux questions de leurs patients de la façon la plus complète possible, nous mettons à leur disposition un classeur nutritionnel contenant la composition nutritionnelle de l’ensemble de nos produits.

Une communication responsable

Dès 2004, le Groupe Ferrero a pris des engagements en faveur d’une communication responsable et maîtrisée, en se dotant notamment d’un code éthique.

En France, ce code guide l’ensemble de nos actions marketing et commerciales au quotidien. Ainsi, afin de ne pas interférer dans le rôle éducatif des parents, nous nous sommes engagés à une démarche de marketing responsable qui consiste à ne pas nous adresser aux enfants lorsqu’ils sont seuls.

Depuis 2004, nos engagements se sont élargis pour s’adapter aux attentes de nos parties-prenantes et à l’évolution des moyens de communication.
Pour en savoir plus sur notre politique de communication responsable, cliquez ici

Une mobilisation pour favoriser l’adoption de comportements alimentaires équilibrés.
 

Un engagement aux côtés d’associations pour lutter contre l’obésité et réduire la fracture nutritionnelle.


Au-delà des engagements liés à son cœur de métier, Ferrero France soutient des actions locales d’éducation à la consommation. Au plus proche des consommateurs, elles permettent de modifier durablement les comportements alimentaires des populations les plus vulnérables et ainsi de réduire la fracture nutritionnelle.

• Forte de cette conviction, l’entreprise est partenaire de « Vivons en Forme » depuis 2006. Ce programme, qui regroupe près de 250 communes, vise à prévenir l’obésité chez l’enfant et à réduire les inégalités sociales de santé en matière d’alimentation et d’activité physique. Il s’appuie sur la mobilisation des acteurs de proximité (écoles, médecins, cantines, collectivités locales, etc.) pour agir au plus près des familles et de leurs lieux de vie. Entre 2005 et 2010, ce programme a permis une réduction de plus de 8% de l’obésité et du surpoids pour les enfants des villes impliquées.

• De même, en soutenant le réseau d’épiceries solidaires « ANDES » (l’Association Nationale des Epiceries Solidaires), présent dans plus de 190 communes, Ferrero France défend le droit à une alimentation digne, choisie et équilibrée, vecteur d’intégration sociale. Par l’aide apportée, l’entreprise permet notamment le déploiement national du programme « La compagnie des gourmands » qui offre la possibilité à des familles en situation de précarité de participer à des ateliers de cuisine. Ce programme est désormais déployé dans 53 épiceries solidaires (contre 13 en 2011).

• Ferrero France s’est également associée à l’ANDES pour la conception d’un « Manuel de cuisine populaire ». Réalisé en 2010, ce manuel propose une approche ludique de la cuisine et incite chacun à redevenir acteur de son comportement alimentaire.
Pour en savoir plus sur le « Manuel de cuisine populaire », cliquez ici

Soutien à la recherche scientifique sur les mécanismes de l’obésité


L’obésité est un phénomène complexe dont les causes sont multiples et de différentes natures (facteurs sociaux, culturels, familiaux, psychologiques, etc.). Lutter plus efficacement contre l’obésité suppose donc de mieux comprendre les facteurs qui en sont à l’origine.

C’est pourquoi Ferrero France apporte son soutien à des études visant à mieux comprendre les comportements alimentaires et le creusement de la fracture nutritionnelle. A titre d’exemple, Ferrero France a noué un partenariat de recherche avec l’INRA (France CAILLAVET, Véronique NICHELE, Nicole DARMON) jusqu’en septembre 2016 en vue de comprendre les évolutions des inégalités nutritionnelles et leurs déterminants.

Actualités