back

2017-09-14

L’ENGAGEMENT DE FERRERO POUR UN APPROVISIONNEMENT MONDIAL EN CACAO ISSU D’UNE FILIÈRE ZÉRO DÉFORESTATION

Ferrero reconnaît que la déforestation et la dégradation forestière constituent un problème critique dans la chaîne d’approvisionnement mondiale du cacao. La déforestation menace l’existence même du secteur du cacao et, par là même, les moyens d’existence de millions de petits exploitants qui en dépendent. La culture du cacao est présente dans des zones à haute valeur de conservation (ZHVC) en Afrique de l’Ouest, où les agriculteurs produisent du cacao depuis de nombreuses années.

Ferrero est déterminé à travailler sur les défis pouvant mettre un terme à la déforestation dans le secteur du cacao, ainsi qu’à mettre en place des stratégies et des principes fondamentaux dans l’optique d’une production de cacao socialement et écologiquement durable.

Ferrero a signé la Déclaration de New York sur les forêts et approuvé l’Approche HCS (AHCS), une méthodologie qui permet aux compagnies de comprendre quelles sont les zones forestières à protéger pour leurs valeurs élevées en carbone et en biodiversité.
De plus, Ferrero a signé en mars 2017 la Déclaration d’intention collective – Cocoa and Forest Initiative. Ce texte concerne les membres clés de l’industrie et est mis en place par l’International Sustainability Unit, la Fondation mondiale du cacao et la Dutch Sustainable Trade Initiative. Son objectif est de développer une suite de mesures concrètes pour mettre fin à la déforestation et à la dégradation des forêts, tels que des investissements portant sur la gestion plus durable des paysages et des partenariats plus actifs pour protéger et remettre les forêts en état, dans le domaine du cacao. Ferrero s’attend à ce que le Cocoa and Forest Initiative fixe une date limite précise au-delà de laquelle l’industrie aura mis en place un système de traçabilité de l’approvisionnement au niveau des exploitations.

En outre, d’ici 2018, Ferrero aura cartographié 100 % de sa chaîne d’approvisionnement en cacao jusqu’au niveau de l’exploitation (nous tenons parfaitement le cap de cet objectif d’autant que nous en sommes déjà aujourd’hui à 50 % de la cartographie). De plus, nous travaillons avec Airbus Defense and Space sur un projet, déjà lancé avec succès au sein de notre chaîne d’approvisionnement en huile de palme, qui utilise des cartes satellites pour suivre de près les changements dans l’occupation des sols au fil du temps.

Sauvegarder le capital naturel, en particulier les dernières forêts présentes dans les pays producteurs de cacao, constitue pour nous une priorité : nous soutiendrons le financement des efforts collectifs et individuels à travers des partenariats et des programmes.

En ce qui concerne l’amélioration des moyens d’existence des cultivateurs et de leurs communautés, nous continuerons à travailler à travers des partenariats tels que ceux établis avec l’Union de Coopératives Kimbre (ECOOKIM) ou encore Save the Children.

Ferrero salue l’évaluation et les inputs de tiers, tels que Mighty Earth, qui soutiendra Ferrero dans la réalisation de ses objectifs, en accord avec à la fois ses politiques internes et le Cocoa and Forest Initiative.